Créer une entreprise est une démarche qui peut demander plus ou moins d’efforts et de justifications suivant le secteur d’activité que vous souhaitez intégrer et le type de métier que vous souhaitez exercer. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à l’architecture d’intérieur et à toutes les personnes qui souhaitent créer leur propre cabinet d’architecte d’intérieur avant peut-être que celui-ci ne devienne une agence d’architecture d’intérieur.

Deux cas de figure sont possibles, soit vous voulez vous reconvertir professionnellement ou vous insérer professionnellement dans le domaine de l’architecture d’intérieur en créant votre propre cabinet mais sans jamais avoir évolué dans cette discipline, soit vous avez déjà une expérience en la matière et vous souhaitez à présent travailler à votre compte.

Nous allons donc repartir du début pour celles et ceux qui sont dans la première situation, ceux qui sont déjà dans le secteur pourront se rendre directement au chapitre « création de son propre cabinet d’architecture d’intérieur ».

Connaissances et expertise pour créer un jour son cabinet d’architecte

Est-il nécessaire d’insister sur le fait que le métier d’architecte d’intérieur est technique et demande un seuil conséquent de connaissances et de savoir-faire ? Vous en êtes sans doute conscient(e) que vous le soyez ou que vous vous apprêtiez à le devenir. Ce que vous ne savez peut-être pas en revanche, c’est qu’il est possible de le devenir sans un diplôme en architecture d’intérieur. Et pourtant ça l’est. Il est d’ailleurs même techniquement possible, au niveau étude pour être architecte, comme expliqué sur cette page d’être architecte d’intérieur sans bac.

Il vous faudra toutefois pour y parvenir comme il est expliqué sur le lien qui précède une solide formation pour acquérir toutes les connaissances nécessaires.

Une fois que vous aurez acquis tous les savoirs nécessaires à la pratique de ce métier, il conviendra de les mettre en application pour développer une large expertise. C’est ce que vous aurez l’occasion de développer au cours des stages mais aussi au cours de votre expérience professionnelle une fois en poste sur le terrain.

Et autant vous dire que si vous voulez un jour vous mettre à votre propre compte, votre expertise vous serez d’une aide précieuse pour pouvoir mener à bien les chantiers dont vous aurez la charge. C’est la raison pour laquelle nous vous invitons vivement à exercer en tant que salarié(e) au sein d’une agence d’architecture avant de vous lancer à votre propre compte.

Création de son propre cabinet d’architecture d’intérieur

Vous avez toutes les connaissances et les compétences pour pouvoir vous lancer à votre propre compte ? Voyons quelques-unes des points cruciaux pour favoriser un bon lancement.

Bien choisir son statut juridique

Première étape, bien choisir son statut juridique. Vous pouvez opter pour le statut d’autoentrepreneur qui est très simple à créer et qui est très allégé au niveau des contraintes au niveau des démarches administratives. Il peut donc être une rampe de lancement intéressante mais vous vous en doutez et en avez probablement déjà entendu parler, ce statut ne comporte pas que des avantages. S’il est rapide à créer et allégé en contraintes, il est aussi limité au niveau du chiffre d’affaires que vous pourrez réaliser et sur lequel vous devrez vous rémunérer.

Il vous faudra donc a priori rapidement quand votre cabinet d’architecte d’intérieur commencera à décoller changer de statut et donc on peut se demander s’il ne faut pas privilégier les statuts sur lesquels vous devriez basculer à ce moment-là en les adoptant dès le début.

EIRL, EURL ou SASU pour plus de souplesse

Dans cette hypothèse-là, vous pourrez peut-être choisir directement le statut d’Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limité (ou EIRL) ou le statut d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité (ou EURL) ou encore le statut juridique de Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (ou SASU).

Se faire connaître pour attirer des prospects

À partir du moment où vous aurez obtenu toutes les autorisations pour vous installer et que vous aurez choisi votre statut juridique – à moins que vous n’ayez créé votre cabinet d’architecture d’intérieur avec déjà un certain fichier client – il faudra vous faire connaître pour réussir à attirer des prospects. Pour cela il y a aura plusieurs leviers à actionner parmi lesquels la création d’un site Internet et d’un compte Google MyBusiness pour pouvoir maximiser vos chances d’apparaître localement dans les recherches des internautes qui sont à la recherche d’un(e) architecte.

Externaliser les tâches annexes

Autre conseil que nous pourrions vous donner ici, externaliser au maximum les tâches externes qui concernent des impératifs mais qui ne font pas appel à votre expertise en matière d’architecture d’intérieur. Nous pouvons lister ici les missions commerciales, les missions administratives ou encore les missions de communication que vous avez tout intérêt à confier à des experts en la matière. Le fait de confier ces missions-là à d’autres personnes vous permettra de vous concentrer sur l’architecture d’intérieur, là où vous êtes en mesure d’apporter une grande valeur ajoutée et de mieux rentabiliser le temps passé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.